Inflammation et rénale chronique …

Inflammation et rénale chronique ...

Inflammation et maladie rénale chronique

Qu’est-ce que l’inflammation?

L’inflammation est une réponse immunitaire qui se produit lorsque les globules blancs du corps et des produits chimiques immunitaire lutte contre le travail afin de le protéger contre les substances infectieuses et étrangers, tels que des bactéries, des virus et des blessures.

Il existe deux types d’inflammation: aiguë, qui se produit pendant une courte période de temps, et chronique, qui se produit sur une longue période et ne peut jamais aller.

L’inflammation est la défense naturelle du corps prend quand il est attaqué. Mais l’inflammation peut également se produire quand il n’y a rien à combattre ou à repousser. Dans ce cas, l’inflammation « tourne sur le corps » et peut conduire à des maladies telles que la polyarthrite rhumatoïde, le rhume des foins et de l’athérosclérose. Les personnes atteintes de la maladie rénale chronique (CKD) peuvent éprouver une inflammation chronique qui peut conduire à des maladies cardio-vasculaires et même un taux plus élevé de décès.

Qu’est-ce que provoque une inflammation chez les personnes souffrant d’IRC?

Inflammation chez les personnes qui ont CKD peut être causée par:

  • Une mauvaise alimentation due à un manque d’appétit
  • Dialyse infection d’accès vasculaire
  • La maladie des gencives ou une mauvaise santé dentaire
  • ulcères du pied
  • Anémie
  • Urémie (déchets supplémentaires dans le sang)
  • Un rein transplanté que ne fonctionne plus

Les autres causes de l’inflammation qui affectent les personnes avec ou sans CKD comprennent:

  • Les infections qui persistent
  • toxines
  • polluants
  • Insomnie
  • Le manque d’exercice
  • L’obésité, surtout si de grandes quantités de matières grasses sont autour de l’estomac

Comment puis-je savoir si je suis l’inflammation?

Les symptômes de l’inflammation aiguë peuvent ressembler à des symptômes de type grippal et comprennent:

  • Rougeur
  • Fièvre
  • Des frissons
  • articulations enflées, chaudes au toucher
  • Fatigue
  • Raideur musculaire
  • Perte d’appétit
  • Maux de tête

Les personnes atteintes de CKD peuvent ne pas éprouver tous les symptômes. Ils peuvent avoir des problèmes supplémentaires comme l’anémie, l’anorexie, l’atrophie musculaire et de faiblesse.

Pour détecter une inflammation chronique, les médecins examinent plusieurs résultats de laboratoire.

La malnutrition, l’inflammation et CKD

Il existe un lien entre la malnutrition et l’inflammation chronique chez les personnes atteintes de maladies rénales. Des problèmes d’alimentation peuvent se produire fréquemment chez les patients atteints d’insuffisance rénale, en particulier pour les personnes ayant une maladie rénale terminale (IRT) et la dialyse. Le manque d’appétit se traduit par un manque de calories et de protéines. Au fil du temps, une condition appelée la malnutrition protéino-énergétique (MPE) se produit. En plus de la perte de poids, les patients éprouvent une atrophie musculaire, parce que le corps doit briser les muscles pour fournir des protéines pour les fonctions vitales. Les médecins et les diététiciens vérifier le niveau d’albumine pour aider à évaluer le degré de PEM.

Comment puis-je prévenir et traiter l’inflammation et CKD?

la prévention de l’inflammation et de traitement chez les personnes atteintes CKD commence habituellement avec une alimentation saine, les reins de l’environnement. Pour prévenir la malnutrition, se concentrer sur calories adéquate et l’apport en protéines et les aliments qui contiennent des antioxydants. Les aliments qui contiennent des protéines de haute qualité sont les suivants:

  • Poisson
  • Volailles (poitrine de poulet)
  • La viande rouge maigre
  • ovoproduits bas de cholestérol
  • Les œufs ou les blancs d’œufs
  • Les produits de soja (sodium, potassium et phosphore varient grandement – lire les étiquettes ou vérifiez auprès de votre diététiste)

Certains aliments qui sont riches en antioxydants comprennent:

  • Poisson riche en oméga-3, des acides gras
  • Huile d’olive
  • poivrons rouges
  • Chou
  • choufleur
  • Ail
  • Oignons
  • Pommes
  • Canneberges
  • Myrtilles
  • Framboises
  • Des fraises
  • Cerises
  • raisin rouge

Manger du poisson deux à trois fois par semaine aide à traiter l’inflammation en raison de l’effet anti-inflammatoire des oméga-3, des acides gras dans les poissons. Le germon, le hareng, le maquereau, la truite arc et le saumon sont parmi les poissons les plus élevés en oméga 3. Les suppléments d’huile de poisson peuvent également être utilisés pour augmenter oméga 3.

Le régime alimentaire du rein régule la quantité de potassium. phosphore et sodium que vous consommez, et contient suffisamment de protéines pour prévenir la malnutrition. Un régime de rein fournissant une variété d’aliments énumérés ci-dessus peuvent aider à l’inflammation traiter, aussi.

Les médicaments peuvent également être prescrits par votre médecin pour traiter l’inflammation. Bien que vous pouvez lire que certains over-the-counter médicaments peuvent traiter l’inflammation, parlez à votre médecin avant de prendre tout médicament. Les médicaments tels que les médicaments non-stéroïdiens anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), y compris l’ibuprofène, l’aspirine et le naproxène, ne sont généralement pas recommandés pour les personnes ayant une maladie rénale à moins que prescrit par leur médecin de rein. Pour ceux ayant une fonction rénale diminuée. AINS ont été associés à une insuffisance rénale aiguë. Votre médecin peut déterminer si les AINS sont le bon médicament pour vous.

patients hémodialysés qui ont des cathéters pour leur accès de dialyse sont à un plus grand risque d’inflammation. Une fistule ou greffe pour remplacer le cathéter est recommandé pour améliorer la santé et le risque de réduire l’inflammation.

Quelques considérations supplémentaires dans le traitement de l’inflammation chronique comprennent la dialyse adéquate pour éliminer les toxines du sang, la correction de la carence de l’anémie et de la vitamine D, et l’augmentation de l’exercice. L’obésité est connue pour augmenter la CRP et les cytokines. La perte de poids chez les personnes obèses diminue l’inflammation en diminuant ces niveaux.

Articles connexes sur DaVita.com

RELATED POSTS

  • Kidney Infection symptômes chez les chiens, infection rénale canine.

    Kidney Infection symptômes chez les chiens Les chiens, comme les gens, peuvent souffrir d’infections rénales. Il est important de connaître les symptômes de problèmes rénaux et de prendre votre…

  • Les ganglions lymphatiques dans le cou causes_2

    Elargi ganglions lymphatiques dans le cou Les ganglions lymphatiques trouvés dans votre cou sont appelés ganglions lymphatiques cervicaux. Il y a environ trois nœuds lymphatiques des centaines…

  • Comment faire une maison Miscarriage- …

    Comment provoquer un Miscarriage- remèdes maison Le terme de fausse couche est donnée à la perte de fœtus au sein de l’un l’utérus au cours des 20 premières semaines de grossesse. Parfois, les…

  • Les derniers traitements de la BPCO, aiguë …

    Dernières traitement de la MPOC, insuffisance rénale aiguë Cet article Mon mari qui est dans ses années 60 a été récemment admis à l’hôpital. Sa feuille de décharge lui a avec la MPOC,…

  • Remèdes naturels pour faire face à …

    Comment le pronostic et l’espérance de vie de chaque étape? Et si votre condition peut encore être inversée? Vous pouvez sûrement trouver la réponse ici. Quels symptômes CKD éprouvez-vous?…

  • Lymphome (lymphosarcome), le lymphome dans le sang.

    Lymphome (lymphosarcome) DANS CET ARTICLE Un lymphome ou un lymphosarcome, est un cancer des lymphocytes, qui sont un type de globule blanc associé au système immunitaire. La cause exacte du…

Laisser un commentaire